Differences between revisions 10 and 11
Revision 10 as of 2016-06-27 05:15:15
Size: 27437
Comment: Lien vers la page du groupe sur l'IREM
Revision 11 as of 2019-08-22 07:09:15
Size: 27471
Editor: PaulByache
Comment:
Deletions are marked like this. Additions are marked like this.
Line 1: Line 1:
## page was renamed from Enquete

Enquête auprès des utilisateurs WIMS

L'enquête a été proposée sous forme d'un questionnaire en ligne ouvert pendant l'hiver 2016 et rendu public auprès des enseignants par le truchement de l'association wimsedu et par la publication sur des sites hébergant un serveur WIMS, notamment les sites de Nice et Marseille. Le questionnaire a obtenu plus de 600 réponses dont près de 200 réponses complètes; celles-ci ont été dépouillées et une analyse succinte effectuée par le groupe WIMS pendant le printemps 2016.

Le présent document propose une synthèse de toutes ces réponses, à la fois quantitative et qualitative. Six des questions proposaient des champs de réponse libre. Des synthèses concernant ces questions sont proposées ci-dessous, après une première partie consacrée aux questions à choix imposés (questions à choix multiple ou unique).

Questions quantitatives :

Discipline (Quelle matière enseignez vous ?)

Les personnes ayant répondu enseignent majoritairement les maths (près de 80%) et la physique-chimie (10%). Mais certains sont aussi enseignants en langues (français ou langue vivante) ou en sciences du vivant. Il y a enfin des représentants de disciplines ayant trait à l'informatique ou au numérique, à la technologie ou encore la gestion. Les professeurs des écoles enseignent bien sûr plusieurs disciplines.

Diagramme des disciplines

Niveaux d'enseignement (Dans quelles classes avez-vous déjà utilisé WIMS ?)

Les personnes ayant répondu enseignent majoritairement en lycée (général, technologique, professionnel : 60% au total), à l'université (ou IUT, ou BTS : 27% au total pour ces trois catégories) ou au collège (15%). Plus rarement dans le 1er degré ou en classes préparatoires.

Diagramme des niveaux d'enseignements

Ancienneté dans l'utilisation (Depuis combien de temps utilisez vous WIMS ?)

Sans surprise, les utilisateurs ayant répondu au sondage sont plus souvent "vétérans" dans l'utilisation de Wims : plus de 20% l'utilisent depuis 2 à 5 ans et plus de 20% depuis plus de 5 ans. Mais une part non négligeable des réponses provient d'utilisateurs plus récents : 18% depuis 1 an et 12% depuis 2 ans.

Importance donnée au système Wims (Comment qualifieriez-vous l'importance de WIMS dans votre pratique pédagogique ?)

Plus de 12% considèrent Wims comme "primordial" pour leur enseignement, près de 40% l'estiment "utile" tandis que c'est seulement "un plus" pour 25%, "non nécessaire" pour 3%.

Diagramme de l'importance de WIMS dans l'enseignement

Fréquence d'utilisation (Quelle est votre fréquence d'utilisation de WIMS avec les élèves/étudiants ?)

Plus de 32% des enseignants ayant répondu utilisent Wims chaque semaine tandis que pour 24%, la fréquence d'utilisation est mensuelle. Près de 21% ne l'utilisent que quelques fois par an et 8 utilisateurs (3.8%) déclarent l'utiliser de façon quotidienne.

Diagramme des fréquences d'utilisation

Mode d'utilisation

L'utilisation est le plus souvent hors établissement scolaire (69%), mais elle se fait également souvent en salle informatique (un ou deux élèves par ordinateur : 53%). Plus rarement par vidéo-projecteur devant toute une classe (16%).

Les enseignants proposent le plus souvent des séances d'exercices (72%) ou des devoirs à faire à la maison (43%). 16% déclarent utiliser Wims pour des situations d'évaluation (contrôles / examens) et 11% pour visionner des cours interactifs.

Diagramme des utilisations de contenu

Certains enseignants précisent qu'il s'agit pour eux de familiariser les élèves / étudiants avec les définitions, les exercices assez simples, les bases. Ou encore de proposer un outil de révisions voire de remédiation. Certains déclarent individualiser (ou personnaliser) le travail donné grâce à Wims, un enseignant l'utilise en support à un dispositif de classe inversée.

Logiquement, les outils utilisés sont : les feuilles d'exercices (84%) ; les examens (20%) ; les documents (12%). 41% des enseignants suivent les scores obtenus par leurs élèves / étudiants. L'utilisation du livret de compétences et du cahier de texte est plus rare (moins de 5% des réponses pour chacun). Les outils de communication avec les élèves / étudiants sont assez souvent utilisés : message du jour (personnalisable : 13%) ; envois d'e-mails depuis les classes virtuelles (11%) ; questionnaires ("sondages" : 7%) ; forums (internes aux classes virtuelles : 5%)

35% des enseignants ayant répondu déclarent modifier certaines ressources Wims avant de les proposer à leurs élèves / étudiants (43% ne les modifient pas). 30% créent de nouvelles ressources Wims (39% ne le font pas).

Questions à réponses libre

Utilisations originales de WIMS

Le but de ce questionnaire est également de mettre en lumière les façons innovantes d'utiliser WIMS. Avez vous une utilisation originale de WIMS ne se résumant pas aux réponses proposées précédemment ? (Vous pouvez la décrire succintement ici.)

Seules 18 réponses consistantes ont été recueillies à cette question.

En voici une synthèse :

Un enseignant (de langue) mentionne un projet européen d'écriture collaborative entre plusieurs universités. Les outils Wims utilisés sont les outils de vote et de forum interne aux classes virtuelles.

Un autre utilise plutôt les outils de calcul en ligne mis à disposition par Wims.

Plusieurs enseignants déclarent utiliser Wims en Accompagement Personnalisé en lycée, pour faire de la remédiation.

Plusieurs enseignants reprennent l'idée d'une autonomie donnée aux étudiants/élèves :

  • feuilles de travail wims commencées en présentiel et à finir à la maison
  • feuilles de travail wims utilisées comme "support de travail personnel sur le cours" ou encore comme "support de révisions"
  • ce travail peut être valorisé par une prise en compte dans la notation : "2 points de plus aux élèves qui ont pris le temps de finir les feuilles wims dans les 15 jours précédent le DS", "possibilité donnée d'avoir une bonne note dans un travail à la maison qui correspond à un vrai investissement personnel"

Ce travail en autonomie est parfois beaucoup plus organisé :

  • "j'utilise wims comme complément pour les stagiaires qui sont en autoformation (dispositif entrée sortie permanente, type APP). Je cible certains exercices que je leur propose (...)"
  • "nous proposons des feuilles de 2 ou 3 niveaux différents (...) La notation est sévère (...) la note Wims du chapitre est donnée par N_1/10*(N_2+N_3/5)
  • "après test de début d'année, les 25% d'étudiants les plus en difficulté font le travail Wims lors de séance de soutien, avec présence d'un enseignant. Les autres doivent le faire à la maison, sans l'aide des enseignants"

L'organisation du travail autonome passe également par une organisation des ressources :

  • "j'ai classé les cours et exercices par matières"
  • "je note mes DS à l'aide d'une grille de micro-compétences. Je reprend systématiquement dans les exercices Wims les intitulés de ces micro-compétences. Ainsi, si un élève a choisi de retravailler telle micro-compétence non encore validée, il retrouvera facilement des exemples d'exercices correspondant à cet intitulé et pourra mieux identifier ce qui est attendu de lui"

Ce travail relativement autonome n'empêche pas forcément que l'enseignant regarde dans les détails l'activité des élèves :

  • "j'utilise systématiquement les messages personnalisés (...) pour indiquer à chaque étudiant quelles sont les feuilles wims qui lui seront les plus utiles en fonction des erreurs qu'il a faites"
  • "utilisation des enregistrements des exercices quand les élèves ne comprennent pas où est leur erreur"
  • "lorsque je rend les notes d'un DM wims, j'imprime pour chaque élève une représentation graphique de son activité lors de ce devoir, accompagnée de remarques / conseils méthodologiques (cette représentation graphique est générée à partir de l'archive de la classe par un script personnel écrit en Python). Cela permet de réfléchir à froid sur les méthodes de travail (et cela permet en outre une éventuelle discussion sur l'enregistrement des données personnelles par les services web !)"

Un enseignant mentionne l'utilisation de Wims pour faire un test de positionnement d'apprentis lors de leur entrée en formation.

Un autre utilise Wims avec vidéo-projecteur pour préparer des exercices de calcul mental.

Plusieurs enseignants utilisent Wims pour les cours :

  • "les exemples du cours sont faits sous wims, donc on peut les visualiser plusieurs fois, de façon légèrement différente à chaque fois. Ils sont présentés en classe à l'aide d'un TBI, pluis annotés. Les images obtenues (énoncé Wims annoté puis capturé) sont placées à disposition des élèves sur un site web de type « blog ».
  • "l'apprentissage du cours est testé par un QCM réalisé à l'aide de l'outil Wims « Quicktool »."
  • "A présent, j'utilise WIMS en auto-évaluation : QCM de compréhension immédiate"
  • "le travail sur Wims est couplé à mon site web, avec des capsules vidéo et des cours numériques"
  • "utilisation dans le cadre d'une classe inversée"
  • "Insertion de lien direct vers des exercices interactifs WIMS sur un blog destiné aux élèves"

Plusieurs enseignants utilisent wims de façon pluri-disciplinaire :

  • "je crée dans la classe virtuelle une feuille 'maths', une feuille 'anglais', une feuille 'sciences physiques', etc..."
  • "je crée des fiches de vocabulaire et de syntaxe pour une utilisation en section européenne maths-allemand"
  • "j'ai initié mes collègues Khmer afin de permettre aux jeunes filles de Happy Chandara (école pilote au Cambodge de l'association 'Toutes à l'école') d'accéder au bac international où les exercices sont en anglais"

L'articulation entre Wims et le reste du cours

Pouvez vous décrire l'articulation entre le travail sur WIMS et le reste de votre cours ? (Quels sont les liens entre les deux ?)

Il y a eu 109 réponses consistantes.

Comme le champ de réponse était libre et les réponses nombreuses, la synthèse est un peu délicate. Les pourcentages indiqués ci-après sont donc minimaux, au sens où ils comptabilisent les réponses mentionnant explicitement (ou quasi-explicitement) le fait indiqué.

On peut faire les remarques suivantes :

  • Presque la totalité (87%) des réponses mentionnent l'utilisation d' "exercices" wims ("exercice" est ici utilisé au sens technique de wims. Quelques réponses d'enseignants montrent que pour eux, ces "exercices" wims peuvent être des "activités de découverte" de nouvelles notions, ou encore des supports de "travaux de groupes"...)
  • Ces exercices sont souvent des exercices d'application (22%), permettant de s'entraîner à faire des calculs (15%), parfois avec l'objectif affiché de créer des automatismes (10%). Plusieurs réponses (4%) mentionnent également des exercices d'approfondissement.
  • Même si les manières de réussir ces exercices sont parfois discutées et reprises en classe (12%) (plusieurs réponses soulignent que c'est parfois à la demande des élèves), le travail est souvent donné hors temps scolaire (mentionné dans 27% des réponses). Une réponse mentionne l'utilisation d'emails pour répondre aux questions des élèves/étudiants.
  • L'appel à l'autonomie des étudiants/élèves est souvent mentionné également (27%).
  • Les notes wims sont régulièrement intégrées dans la notation des étudiants/élèves par l'enseignant (plus de 11%).
  • Dans 6% des cas, les devoirs "surveillés" ou "sur table" (épreuves en présentiel) reprennent des exercices Wims tels quels ou comprennent un "examen Wims".
  • Plusieurs réponses (6%) mentionnent le fait que ce travail hors temps scolaire avec Wims permet de gagner du temps en présentiel.
  • Il est donc logique que plusieurs enseignants déclarent utiliser Wims pour des révisions (17%) (révisions de ce qui vient d'être vu ou de ce qui a été travaillé les années antérieures).
  • Il est également mentionné l'utilisation de Wims pour faire de la remédiation (14%), ou du soutien (2%). Cette remédiation peut être très organisée (groupes d'étudiants identifiés en IUT, avec salle et horaires dédiés, référents présents dans la salle) ou au contraire informelle (incitations des élèves s'en sentant le besoin à travailler chez eux avec Wims).
  • 2% des réponses mentionnent un tutorat organisé entre étudiants autour des ressources wims. Une réponse fait état du suivi régulier des activités des étudiants sur Wims, par le biais des outils statistiques de suivi de l'activité.
  • Par exemple pour organiser cette remédiation, il est aussi possible d'utiliser wims comme un outil d'évaluation diagnostique. Cette utilisation est mentionnée plusieurs fois (6%)
  • De façon générale, il est souvent (12%) mentionné le fait que Wims permet de gérer des situations hétérogènes dans les classes en proposant des ressources différentes à différents groupes d'étudiants/élèves. Là encore, cette différentiation est dans certains cas assez fortement organisée (AP en lycée par exemple) alors que dans d'autres cas les choses sont beaucoup plus souples ("chacun va à son rythme"...)
  • 6% des réponses rappellent que l'utilisation de Wims peut (par différents biais) permettre de contribuer à motiver les élèves/étudiants.
  • Enfin, il n'y a pas que les exercices : 3% des réponses mentionnent explicitement l'utilsation de documents de cours sous Wims.
  • 3% déclarent également utiliser les possibilités d'organisation et de classification des ressources internes à une classe virtuelle.

Souhaits pédagogiques avec Wims

Quel genre d'utilisation de WIMS souhaiteriez-vous pouvoir faire (si vous aviez le temps, les compétences, les moyens...) avec vos élèves/étudiants ?

Le souhait de loin le plus exprimé sous diverses formes, représentant plus de la moitié des réponses, est de pouvoir créer et développer des exercices adaptés à la classe. Plusieurs réponses proposent aussi de permettre aux élèves de créer eux-même des exercices.

Le deuxième souhait le plus exprimé est de développer la pratique collective de WIMS, notamment pour faire cours.

  • "Présenter des démonstrations, des exemples de schémas pour concrétiser le cours. Exemples d'aires / Pythagore, Thalès ...."
  • "Créer des séquences entières. Débuter par une courte vidéo sur la notion. Puis un cours interactif expliquant cette notion puis une feuille d'exercices pour débuter les applications. (Cela à faire chez eux) Pour permettre des activités de groupes plus transversales en classe. Dégager du temps pour faire autre chose en classe."

Promouvoir une utilisation plus régulière, validation des compétences en cours d'année.

  • "Utiliser wims pour valider des compétences au cours de l'année. Les élèves iraient valider par exemple avec tablettes des évaluations qui se transformeraient en compétence. Je ne suis pas sûr que ce soit possible actuellement. Je n'ai pas compris comment utiliser les questionnaires."
  • "Idéalement, proposer régulièrement des questionnaires de niveau facile pour s'assurer que l'essentiel est compris. Genre après chaque CM, proposer un questionnaire pour obliger l'étudiant à relire le dernier cours et le mettre dans les meilleurs dispositions pour le prochain. Idem avec les TD, et pourquoi pas un questionnaire de préparation aux devoirs."

Développer la pédagogie différenciée, ou le fonctionnement en classe inversée.

  • "Individualiser davantage les "parcours" WIMS selon les niveuax des élèves."
  • "J'utiliserai volontiers WIMS pour pratiquer une pédagogie différentiée, notamment avec un cours en vidéo à la maison et des séances en classe."
  • "Je développerais des exercices plus spécifiquement adaptés à mes classes (ST2S) et je tenterais bien de travailler en partie en « classe inversée » avec des documents interactifs adaptés."

Points forts

Quels sont d'après vous les points forts de WIMS ?

  • Le point fort de WIMS le plus cité est sans doute la diversité, ou la variété, l’abondance, la richesse de la banque d’exercices. On mentionne aussi, mais moins fréquemment, la variété des niveaux et des types d’exercices (QCM, association, exercices graphiques …).

  • Un des mots-clés les plus présents est l’autonomie, ou l’individualisation de l’apprentissage, l’adaptation au rythme de chaque élève. On parle ainsi de pédagogie différenciée, et on cite souvent comme avantage la possibilité pour l’élève de travailler chez lui.

  • On mentionne aussi la facilité, la rapidité et la souplesse d’utilisation de WIMS, mais on ne précise pas toujours s’il s’agit du point de vue de l’enseignant ou de l’élève.

  • Un autre avantage qui apparaît très souvent dans les réponses est l’attractivité de WIMS pour les élèves, son caractère ludique, ou innovant. On évoque aussi son interactivité, et le fait que l’élève obtient un retour immédiat (note et réponse correcte).

  • Techniquement, le point fort le plus cité est l’existence de paramètres aléatoires, ce qui permet le renouvellement, et donc la répétition d’un même exercice, mais aussi une différenciation d’un même exercice selon les élèves.

  • On évoque bien sûr la correction automatique, la notion de score, et la possibilité d’utiliser WIMS pour l’évaluation des élèves, mais aussi la possibilité pour l’élève d’interrompre les notes.

  • Pour l’enseignant, une fonctionnalité importante est le suivi (du travail et des résultats) des élèves. Parmi les outils, on cite parfois l’analyse statistique des résultats.

  • Bien sûr, on mentionne aussi la possibilité de créer de nouvelles ressources (feuilles et exercices), mais aussi celle de modifier un exercice existant.

  • D'autre part, on évoque souvent l’aspect collaboratif de cette création de ressource, la mutualisation qu’elle permet, et l’existence d’une communauté WIMS.

  • Certains mentionnent le fait que WIMS est particulièrement adapté à l’acquisition de compétences et de notions de base, ainsi qu’aux révisions. De plus, WIMS permet le calcul littéral, c’est-à-dire avec des expressions mathématiques.

  • D’autres évoquent enfin la compatibilité de WIMS avec LaTeX et avec d’autres logiciels.

Les répercussions sur le comportement des élèves sont parfois inattendues :

  • Pour certains, WIMS est rassurant, ou il met les élèves en confiance.

  • Pour d’autres, il oblige à réfléchir et favorise l’entraide, ou bien il suscite les questions des élèves.

  • Enfin, citons cette réponse étonnante : les élèves travaillent, souvent de manière forcenée.

Points faibles

Et ses points faibles, les problèmes éventuels que vous avez pu rencontrer, les fonctionnalités manquantes ?

  • Les deux points faibles les plus cités sont le manque d’ergonomie (ou les problèmes de design, d’interface) et la difficulté à créer ou à modifier les exercices (ou le temps que cela prend). Dans le même domaine, on évoque le manque de documentation en ligne, de support technique, et même de suivi dans la formation des enseignants, la difficulté à partager, ou à supprimer, des ressources, et le manque de souplesse dans la gestion des classes.

  • Un autre point faible abondamment cité est celui des contraintes syntaxiques, des problèmes de saisie, qui entraîne l’invalidation de réponses pourtant correctes.

  • On évoque souvent les bugs, le plantage, les problèmes d’affichage, d’interface graphique, de compatibilité avec les navigateurs, avec Java au tout simplement les problèmes de réseau. Bien entendu, les bugs concernent plutôt les exercices que le système WIMS lui-même.

  • On critique aussi le manque de ressources dans certains thèmes, ou pour certains niveaux, notamment en lycée professionnel ou technique, mais aussi la difficulté à chercher des exercices dans un thème donné, et parfois le foisonnement, la redondance des ressources. Il manque sans doute un bon moteur de recherche et un protocole d’évaluation des exercices par les pairs.

  • D’un point de vue plus technique, on déplore parfois un calcul des scores peu transparent, ou injuste, un manque de feedback, et des difficultés dans le suivi des élèves.

  • On regrette aussi le manque d’exercices en calcul littéral, ainsi que l’absence de rédaction dans les réponses des élèves. De plus, certains exercices encouragent des réponses mécaniques, sans véritable réflexion.

  • Parmi les réponses inattendues, on affirme que, comme les exercices peuvent se faire à la maison, il y a parfois des interférences avec les parents d’élèves !

Souhaits concernant l'évolution de Wims

Quel genre d'outil souhaiteriez-vous voir développé dans WIMS à l'avenir, qui n'existe pas encore ou qui serait amélioré ?

Réponses par thème :

On ne reproduit pas ici tous les points évoqués dans le questionnaire, seulement ceux qui reviennent plusieurs fois, pour lesquels on a mis quelques exemples des réponses recueillies.

Interface

Amélioration de l'ergonomie (quelques demandes en ce sens mais finalement assez peu, les commentaires louangeurs sont nettement plus nombreux) :

  • "L'interface est lente : pour créer une feuille d'exos, j'aimerais pouvoir faire des cliquer-glisser. Actuellement, il faut chercher l'exo dans la liste, le lancer l'insérer dans la feuille d'exos en vérifiant que c'est bien la bonne."
  • "possibilité de réorganiser les exercices par un simple glisser-déplacer, possibilité d'insérer plusieurs d'exercices d'un coup".
  • "L'édition sous format PDF par exemple des évaluations d'un élève sans avoir à reprendre page par page le détail des examens."
  • "La gestions et la modification éventuelle des barèmes après notations."
  • "La correction manuelle des notes des exercices."
  • "Les élèves ont du mal à comprendre qu'ils doivent utiliser des points pour les nombres décimaux et non une virgule."

Permettre d'utiliser des systèmes externes (CAS) d'authentification afin d'éviter aux enseignants ou aux élèves la nécessité de créer les comptes. Interfaçage avec des CMS type Moodle.

Exercices

Améliorer le moteur de recherche :

  • "aperçu de l'énoncé des exercices sans avoir besoin de les tester, voir directement les exercices plutôt que les modules"
  • "Je n'arrive pas à me servir correctement de la fonction rechercher. J'ai l'impression qu'au delà d'un mot-clé, les réponses ne sont pas adaptées."

Extension et structuration de la base de donnée d'exercices:

  • "Éventuellement : organiser les bases de données d'exos comme un manuel scolaire : par niveau, puis par chapitre, par thème, avec une mise à jour en fonction des programmes"
  • "Peut-être une arborescence pour les recherches comme celle de Labomep (par niveaux (puis par thème)"
  • "Peut-être cela est-il possible mais je ne sais pas encore bien faire...

J'aimerais pouvoir créer une arborescence avec matières principales / matières secondaires / chapitres / exercices... sur toutes les matières sur lesquelles je souhaite exercer les élèves puis pouvoir au fur et à mesure de l'année ajouter des exercices dans les chapitres souhaités"

Améliorer les corrections des exercices :

  • "Les ressources actuelles ne comportent que très rarement des corrections détaillées."

Plus d'exercices de type problème :

  • "La forme des exercices interactifs que j'exploite me convient bien, il faudrait simplement des exercices plus variés en particulier avec davantage d'exercices qui soient un peu plus des problèmes et pas seulement des exercices permettant de travailler des items très ciblés."

Communication avec les élèves

Développer les aspects "fonctionnalités de type réseau social" pour favoriser le travail en groupe.

Une suggestion intéressante : intégrer un outil de type skype permettant de communiquer individuellement (et visuellement) avec les élèves. Plus généralement il y a plusieurs demandes concernant la possibilité d'intégrer des documents audio ou vidéo.

Autre suggestion : intégrer dans la messagerie la possibilité pour les élèves d'envoyer les détails d'un exercice à l'enseignant.

Critiques sur le système de note :

  • "Un élève a besoin de comprendre le système de notation pour l'accepter. La note de qualité leur semble bizarre, et le cumul ne me plaît pas. J'utilise donc la meilleure note (réussite) mais les élèves n'y ont pas accès sur leur interface."
  • "Une uniformisation sur l'écriture mathématique quitte à mettre un "clavier" sur la feuille où les élèves pourraient choisir les sigles mathématiques."

Outils

Demande récurrente d'intégration de GeoGebra, qui existe pourtant déjà, mais apparemment pas assez visible ou pas assez commode à utiliser :

  • "Je souhaiterai pouvoir intégrer des exerciseurs créés avec GeoGebra (dernière version avec scripts et fichiers hébergés sur GeoGebra tube) de telle manière que les scores puissent être récupérés par Wims. Cette possibilité existe-t-elle actuellement ou est-elle prévue à court terme ?"

Clavier virtuel pour entrer les formules :

  • "Un outil avec des boutons qui aident les élèves à saisir les formules mathématiques : par exemple un bouton "racine carrée", "fraction", etc. Avec une visualisation meilleure des formules mathématiques de leurs réponses."

Outils pour créer des exercices (une réponse fait état du développement en cours à l'IN2P3 d'un éditeur interactif pour les exercices OEF) :

Outils pour utiliser des tableurs :

  • "Bibliothèques qui permettraientt d'utiliser des tableurs ou des émulateurs de calculatrices dans des exercices"

Outils spécifiques, par exemple pour pouvoir reproduire un TP de chimie.

GroupePION: Enquete (last edited 2019-08-22 07:10:59 by PaulByache)